Ce que vous ne saviez pas sur moi (épisode 13) : j’ai déjà été interdit bancaire

Toujours dans l’optique de vouloir partager mes expériences, je ne vous cache pas que j’ai déjà été interdit bancaire. C’est une situation à la fois gênante et perturbante. Pour vous éviter de vivre à votre tour ce passage noir de ma vie, j’aimerai vous donner quelques conseils de prévention, mais aussi de solution.

interdit bancaire

Pourquoi les préjugés sur les personnes interdites bancaires existent-ils ?

La plupart des personnes entendent par « une personne interdite bancaire » un personnage exclusivement irresponsable, dépensière ou encore immature financièrement. Il est encore très difficile de changer cette perception actuellement. Bien que ce ne soit pas à 100% véridique, il peut s’avérer être lourd pour le moral de se réveiller un matin en étant interdit bancaire.

Par définition, une personne est dite interdite bancaire lorsqu’elle a signé un chèque sans provision que le bénéficiaire a voulu toucher. En d’autres termes, c’est comme si vous avez payé un de vos prestataires ou collaborateurs avec un chèque qui ne vaut rien. Cependant, tout le monde ne le fait pas exprès. Pour ma part, le problème est survenu, car j’ai confondu mes deux comptes bancaires. J’ai payé avec le chéquier correspondant à mon compte personnel qui n’était pas approvisionné de la somme indispensable.

Certes, vous pouvez dire que c’est dû à une erreur de planification, un manque de concentration ou de considération de ma part, mais cela s’est produit par accident. Contrairement à certaines personnes qui font exprès de signer un chèque sans provision pour pouvoir retarder volontairement un paiement, voire même de l’esquiver. Ce qui est très désolant.

Comment réagir face à une situation similaire ?

Avant tout, j’ai dû garder la tête froide et comprendre où j’ai commis une faute. Une fois le problème cerné, la première chose à faire est de vous entretenir avec l’entité ou la personne à qui vous devez de l’argent. Dans mon cas, j’ai accouru chez mon prestataire. Je lui ai expliqué que j’aurais dû lui donner un de mes chèques professionnels en lui demandant de me restituer celui signé auparavant. En échange, je l’ai réglé en espèce.

Cette démarche m’a permis d’être sûr qu’il ne se présenterait plus à la banque pour réclamer son argent. De l’autre côté, j’ai expliqué à mon banquier ma situation. Une fois cela réglé auprès de la banque de France, j’ai pu échapper à une interdiction de tenue de chéquier et une interdiction d’utiliser ma carte de crédit qui auraient pu durer dans les 5 ans.

Jusqu’où peuvent aller les sanctions d’une interdiction bancaire ?

Dans le cas où une personne ne régularise pas au plus vite sa situation auprès de sa banque, ce dernier est dans l’obligation d’appliquer diverses sanctions. Mis à part l’interdiction de tenue de chéquier pendant 5 ans, des pénalités seront aussi à payer. Actuellement, ce dernier s’élève à 22 € par tanche de 150 € non approvisionnée. Plus le montant est grand donc, plus la pénalité est importante. Dans le cas où le montant est inférieur à 50 €, il est ramené à 5 €.

This entry was posted in My life.

Laisser un commentaire