Ce que vous ne saviez pas sur moi (épisode 2) : je kiffe le VTT de descente

Salut les filles ! Aujourd’hui, je vais encore vous révéler quelque chose que vous ne saviez pas sur moi : ma passion pour le DH ! Mais qu’est-ce que c’est encore que cette nouvelle fantaisie d’Alice, me direz-vous ! Le DH est une autre appellation (plus cool je trouve !) du « downhill mountain biking » ou pour faire simple, la VTT descente. Et oui, j’adore les sensations fortes, et ce n’est pas pour rien que j’ai une Bandit 600 en plus de mon vélo de descente !

Mais en quoi faire du VTT descente est-il si différent du VTT simple ? C’est sûr que si vous n’êtes pas connaisseur, la différence sera aucune ! Mais, j’espère qu’au fur et à mesure de votre lecture, j’arriverais à vous insuffler un peu de cette passion qui est la mienne. La discipline consiste à descendre le plus rapidement possible des pistes spéciales jonchées de racines, de bosses, de sauts et encore plein d’autres obstacles naturels à travers une montagne. C’est clair que pratiquer ce sport ne sera pas une balade de santé puisqu’on peut dire que c’est un sport dangereux !

Alors pourquoi une fille se hasarderait-elle à courir le risque de se faire une fracture, ou encore une luxation ou voire un traumatisme crânien dans une chute accidentelle ? La réponse est que dévaler ces pentes parsemées d’embûches en équilibre sur votre engin est tout simplement prodigieux et inégalable en sensations ! Et il faut dire que c’est aussi un bon moyen de clouer le bec à ces mecs qui se croient être superman quand nous les filles sommes censées représenter l’image même de la fragilité ! De célèbres pilotes féminins de DH l’auront assez prouvé comme Anne-Caroline Chausson (ma favorite soi dit en passant !), ou encore Emmeline Ragot.

Mais soyons censées et raisonnables ! Il ne s’agit pas de jouer au casse-cou ! Vous devrez d’abord impérativement posséder un équipement spécial (casque intégral, masque, gants de protection pour les avant-bras, la colonne vertébrale, …) en plus d’un vélo de descente pour que l’aventure soit parfaite et votre sécurité, maximum. J’ai acheté le mien chez Veloclic, c’est un Scott Gambler à presque 2000 € (hé oui, il faut mettre le prix quand on veut de la qualité. Je ne vous raconte pas comment j’en prends soin).

Par ailleurs pour commencer en douceur votre initiation, je vous conseille d’intégrer les clubs qui proposent souvent des itinéraires de descente selon votre niveau. Après que vous ayez acquis l’habitude et l’expérience nécessaire pour une bonne pratique (en général cela vient tout seul après quelques descentes), vous pourrez ensuite rouler là où votre feeling vous porte !

Alors moi perso, depuis que j’ai découvert cette nouvelle discipline, je suis accro ! Les petites balades pépères sur les sentiers tranquilles, je les laisse volontiers aux autres. A moi les descentes de pistes et les sensations extrêmes, çà ajoute du piment dans mon quotidien ! Et vous, quel piquant ajoutez-vous à votre routine ?

This entry was posted in My life.

Laisser un commentaire