Ce que vous ne saviez pas sur moi (épisode 7) : j’ai déjà pesé plus de 90 kilos

Comme nous sommes pour ainsi dire pratiquement des amies, je vais vous dévoiler un des moments de ma vie que j’ai très mal vécu. Et je suis sûre de ne pas être la seule à être passée par là : j’ai déjà pesé plus de 90 kilos ! Oui, j’ai été assez grosse en rapport à ma taille. Aujourd’hui je n’éprouve plus de malaise à en parler, et j’espère pouvoir apporter mon aide et mon soutien à toutes celles qui galèrent encore à ce sujet !

Voici donc mon premier conseil : les filles, arrêtez de vous miner la santé avec des régimes draconiens qui ne marchent pas ! Moi-même j’en ai fait les frais de plusieurs dizaines d’entre eux, sans aucun résultat ! Faire du sport (c’est le leitmotiv des conseils minceur !) et s’affamer (c’est notre plus stricte erreur !) ne vous mèneront à rien, sauf vers une sérieuse dégradation de votre santé voire une hospitalisation d’urgence !

Moi perso, après avoir galéré avec maints et maints régimes dénichés par ci par là, je n’ai pu perdre que 4 ou 5 kilos que j’ai rapidement repris (voire plus) à une vitesse astronomique. Je ne me suis trouvée jolie dans aucun de mes vêtements (ils ressemblaient tous à de gros sacs informes) et je ne voulais plus sortir tellement j’étais complexée par mon poids. Mon moral était à zéro et j’en voulais à la terre entière !

Mon second conseil : consultez un nutritionniste et faites-vous suivre, c’est très important ! Ce professionnel vous indiquera VOTRE régime sur mesure qui sera adapté à votre condition physique et qui sera particulièrement efficace car établi selon votre métabolisme et votre mode de vie personnel. Cela a été mon miracle, et je me félicite encore d’avoir pris cette sage décision. Evidemment, le résultat n’est pas immédiat (quand même avec 90 kilos c’est pas du tout évident) mais ensuite le poids est maintenu et l’effet yoyo minimisé. Je me suis débarrassée de plus de 25 kilos !

L’avantage d’un régime élaboré par un professionnel, c’est que la privation n’est ni drastique ni insurmontable. Il vous autorise quand même certains plaisirs comme le chocolat (avec modération bien sûr), ce qui la rend plus tolérable.

Mon dernier conseil : soyez persévérante et gardez la foi ! Ne rigolez pas, cet état d’esprit est très utile dans les moments de découragements et il vous fera tenir bon.

La bonne nouvelle encourageante c’est que ce sont les 2 premières semaines de régime qui coûtent le plus ! Ce cap franchi, la vitesse de croisière est atteinte et à vous les kilos en moins !

This entry was posted in My life.

2 comments

  1. Sophie says:

    Je m’appelle Sophie. Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt votre billet et je suis parfaitement d’accord avec vous quand vous parliez de consultation d’un spécialiste en nutrition. En 2006, alors que je voulais perdre aussi les quelques kilos que j’avais de trop, mon médecin traitant m’a recommandé les services d’un nutritionniste qui m’a fait comprendre que c’était une erreur que je faisais de vouloir faire (avant d’aller le consulter) un régime strict qui m’était en danger ma santé. Il m’a amené à comprendre que pour un régime, il faut prendre en compte ses envies et ses besoins en énergie.

  2. Patrick Ferrer Soler says:

    Bonsoir,
    Votre commentaire que vous avez posté sur mon blog est pertinent.
    Les régimes c’est effectivement pas bon. Le concept que je défends est:
    80% bonne nutrition (cela permet de ne pas être frustré et de vivre comme tout le monde) 20% activité sport ou autre qui met le corps en mouvement. Pas la peine de forcer à ne plus pouvoir après bouger ou avoir les muscles tétanisés mais une activité de 15 minutes soutenue est cool.
    Si vous voulez en savoir plus laissez moi un petit mot sur ma boite mail.
    Bonne soirée.
    Patrick

Laisser un commentaire