Des nouvelles de mon investissement immobilier à Toulouse

Il y a quelques mois de cela, je vous parlais de mon second investissement à Toulouse après celui que j’ai effectué à Blagnac. Je suis toujours en train de rembourser mon prêt en toute sérénité grâce à la loi Pinel et je ne regrette pas d’avoir choisi la ville de Toulouse pour réaliser mon projet.

maison toulouse

Investissement en loi Pinel : conditions et obligations

La loi Pinel me permet d’économiser tout en remboursant au fur et à mesure mon crédit. En effet, ce dispositif qui succède à celui de Duplot donne lieu à une réduction d’impôt de 12, 18 voire même 21 %. Ces avantages fiscaux varient en fonction du nombre d’années sur lesquelles s’étend la location. Cela peut durer respectivement 6, 9 ou 12 ans.

En réalité, pour bénéficier de ce dispositif, il faut avoir un logement neuf ou en l’état futur d’achèvement à mettre en location. Tout contribuable français peut en profiter dès lors qu’il a acquis ce logement entre le 1er septembre et le 31 décembre 2016. De mon côté, je n’ai pas de souci à me faire à ce sujet, car j’ai obtenu le mien l’année dernière.

Personnellement, j’ai investi dans un logement en immobilier neuf à Toulouse conforme aux normes de performances énergétiques comme le décrit le label BBC. Ce sont les conditions sine qua none pour bénéficier des avantages fiscaux apportés par cette loi. Pour plus de précautions, j’ai opté pour une location, donc un remboursement, sur 12 ans. C’est vrai que c’est assez long mais j’étais déjà préparé à ce genre de situation et au moins, cela me permet de rembourser mon autre prêt.

Toulouse

Toulouse, la ville faite pour un investissement rentable

Je n’ai pas à me plaindre du couple qui loue la maison. Il paie le loyer sans sourciller tous les mois et moi, j’arrive à rembourser petit à petit mon crédit. Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai pas eu de mal à trouver des locataires, étant donné que le loyer est inférieur de 20 % à celui proposé sur le marché. La loi Pinel fixe en effet un plafond 10 000 euros par an au maximum. De plus, à Toulouse comme dans les autres villes, un prélèvement de 5 500 euros par mètre carré de surface habitable est prélevé.

Comme tout bon investisseur, je n’ai pas choisi Toulouse sur un coup de tête. J’ai pris le temps de bien me renseigner sur certains critères déterminants tels que le dynamisme économique et démographique pour cela. Bon nombre d’investisseurs optent pour la ville rose, car elle répond positivement à ces critères.

La ville de Toulouse accueille près de 36 500 nouveaux habitants par an. Cela est dû notamment à sa politique urbaine attractive, ses pôles économiques et son réseau de transport développés. Toulouse arrive en tête pour son dynamisme universitaire, car le nombre d’étudiants est croissant. De plus, cette ville attire beaucoup de jeunes, car le taux d’emploi augmente au fil du temps. Mes locataires actuels sont justement des jeunes qui travaillent dans cette ville. S’ils le souhaitent, ils pourront louer le logement pendant 12 ans, ensuite je pourrai y habiter et pourquoi pas l’offrir plus tard à mes descendants.

This entry was posted in My life.

Laisser un commentaire