Expérimenter le développement personnel par la danse

Qui a pensé que la danse serait un moyen efficace pour le développement personnel ? J’étais du genre « pied gauche » quand il s’agit de faire bouger mon corps, avec une certaine rigidité. Mais quand j’ai sollicité les services d’un coach pour pouvoir focaliser mon énergie afin de retrouver l’estime de soi, il m’a proposé la danse comme support. Étonnée au début, je me suis aperçue ensuite que c’est la manière idéale pour s’exprimer et procure un bien-être…fou !

Les expressions corporelles comme développement personnel

Il est erroné de dire que le cerveau, le cœur et le corps sont des éléments individuels. On peut très bien « guérir » l’un en boostant l’autre, et quand les mots manquent, il y a les gestes qui permettent de s’exprimer. J’en ai fait l’expérience et cela m’a fait vraiment du bien. Un évènement qui a chamboulé tout mon être que j’ai dû chercher le meilleur moyen, autre que de passer une demi-journée sur le divan d’un psy à parler de mon enfance. Ainsi, j’ai découvert la danse pour me libérer de certaines émotions, pour m’écouter et surtout pour retrouver la confiance en moi.

Si le coach m’a dit qu’en dansant, le corps et l’esprit sont en connexion, j’ai été sceptique. Mais dès la première séance, j’ai senti une certaine légèreté qui n’entrave pas le dynamisme et cela a engendré de la joie en me sentant…vivante. C’est tellement vrai si les scientifiques disent qu’en bougeant, on libère des hormones qui procurent du plaisir !

La danse-thérapie, un concept bénéfique

Si j’ai choisi une telle approche, c’est parce que la danse-thérapie commence à faire parler d’elle. Et ces quelques gestes, sans que je puisse me fier au regard des autres, m’ont permis de retrouver une certaine confiance en moi : le narcissisme sain. Si autrefois, quand je me sentais fatiguée et stressée, c’est sous la couette ou dans le frigo que je pensais trouver la paix. Mais avec cette méthode, j’ai pu me défaire de la lassitude en dansant avec un rythme moins soutenu.

Introvertie, je l’étais en m’enfermant dans ma bulle. C’est grâce à cette formule que j’ai pu communiquer avec les autres en m’ouvrant à eux, avec la danse comme code. Mais l’avantage le plus important, c’est d’avoir pu dire « oui » à la vie. Trop penser, trop mesurer et trop se retenir ne sont plus que des souvenirs, j’arrive maintenant à avancer sans trop…réfléchir et trouver des obstacles partout.

La danse dans tous ses états

Quand on parle de développement personnel, on a toujours tendance à penser « succès » alors que l’être souffre. Avec la danse, j’ai découvert que l’on peut atteindre le « summum » du bien-être avec des gestuels. Comme rythme, j’ai tout essayé pour faire la différence, même si toutes les cadences ont chacune des avantages, à savoir staccato, lyrique, fluide, lyrique et quiétude.

Pour ce qui est de l’exploration, on peut opérer en solo, en duo ou en groupe. Il y a plusieurs types de danse, mais j’ai essayé la Danse Jazz revisité pour une approche moins…protocolaire. Des ateliers sur le tango dans sa forme art thérapeutique m’ont aussi fait du bien. Mais ce que je suis en train d’expérimenter en ce moment, c’est le « reiki », cette méthode psychocorporelle.

Laisser un commentaire