J’ai découvert Ello, le réseau social sans pub

Voilà maintenant un bon bout de temps que le réseau social Ello est apparu, alors j’ai voulu tester histoire de voir ce que ça vaut vraiment.

ello

Trouver les plus de ce nouveau réseau

Vous me connaissez, je ne vais pas adopter quelque chose de nouveau tant que ça ne m’apporte pas un vrai plus par rapport à ce que j’ai. Lorsque j’ai reçu mon invitation à rejoindre Ello, j’ai mis un peu de temps pour me décider. L’invitation n’avait rien d’exceptionnel, on aurait dit un spam des plus classiques. Deux semaines après, je décide de voir ce qu’il en est, afin de pouvoir constater si réellement il y a lieu de quitter Facebook et Twitter pour ce fameux nouveau réseau social.

Il faut dire que jusqu’ici, il n’y en a eu aucun qui m’a vraiment persuadé. Google + par exemple m’a vraiment déçu, dans la mesure où franchement je n’ai rien trouvé de spécial… ni d’original…

Un réseau sans pub, pourquoi pas ?

Il faut admettre que c’est tout de même alléchant un réseau social sans pub… En effet, parfois les publicités affichées sur Facebook sont un tantinet barbantes. Mais au fond, ce ne sont que des propositions qui tiennent compte de tous nos faits et gestes sur le réseau social. On s’écarte du sujet. Je me suis alors inscrit sur Ello et là, je remarque surtout une chose : comme ça a l’air sinistre !

Je ne sais pas si je suis victime d’un lavage de cerveau de Facebook depuis de nombreuses années ou alors si c’est dû au fait que j’ai très peu d’amis sur le nouveau réseau social, mais il faut avouer qu’il n’y a pas grand monde. On dit dans la presse et sur le net que le nombre d’inscrits monte en flèche, mais moi, perso, j’y trouve pas mon compte du moins pour l’instant.

D’ailleurs, je dois avouer un truc : ce qui me dérange surtout sur Ello, c’est le fait que c’est un site qui a longtemps critiqué Facebook. Et pourtant, la grande majorité des invitations pour rejoindre Ello passent par… Facebook. Concurrence je veux bien, mais il faut rendre à César ce qui est à César. Et surtout, on ne crache pas sur celui qui nous permet de faire de la pub…

And so ?

Glamour ? Ce n’est pas ce qu’on peut dire concernant Ello. Oui, c’est à peu près différent des autres réseaux sociaux, oui c’est apparemment sans publicités. Mais je n’y ressens pas le fun qui m’a rendu aussi addict aux réseaux sociaux. Et ça, j’estime que c’est très important dans la mesure où c’est le but même d’un réseau social : scotcher les membres à tout moment et leur offrir des services pratiques et sympas !

ello aperçu

Et puis je dois dire que je retrouve sur Ello les mêmes contacts que j’avais sur Facebook, et eux non plus n’ont pas quitté le réseau social bleu pour autant. Du coup, je ne vois pas trop l’intérêt puisque ça fait double emploi. Mais je vais tout de même attendre un peu avant de me désinscrire. Ce n’est peut-être pas la meilleure idée du siècle, mais il n’est pas à exclure qu’il devienne un jour un réseau social intéressant, notamment lorsqu’il comptera plus de membres à son actif.

Laisser un commentaire