Comment aider une personne dans le deuil ?

Rien n’est plus difficile que de trouver les bons mots pour consoler une personne dans le deuil. Et quand ma meilleure amie a perdu sa mère, j’ai eu du mal à adopter les bons gestes et à dire les bonnes phrases pour l’aider dans un tel moment. Certes, c’est une situation qui n’est pas anodine mais il faut savoir apporter son aide, mais dans les règles de l’art, comme on dit.

Venir en aide à une personne dans le deuil, une mission délicate

Quand un décès survient dans la famille, la douleur est si intense qu’on oublie souvent l’essentiel : l’organisation des obsèques. J’ai été avisé par mon amie elle-même quand elle venait de perdre sa maman. Moi aussi, j’avais eu du mal à imaginer sa douleur, mais j’avais vraiment l’envie et le devoir également, de l’épauler dans ces moments difficiles.

Comme c’est le premier décès auquel elle doit faire face en tant qu’adulte, elle s’est sentie perdue. Mais moi, en tant que confidente et amie, je devais garder la tête froide et l’aider dans ce moment difficile. Pour ce qui est de l’organisation des obsèques et de tous les détails administratifs, je lui ai conseillé d’aller voir le guide proposé sur le site de France Tombale qui apportera toutes les réponses.

L’assister dans cette épreuve

Pour arriver à faire son deuil, il y a des étapes auxquelles la personne doit passer. J’ai essayé d’être la plus sincère possible, avec ma compassion, avec mon aide pour être la plus rassurante. Je lui ai proposé mon aide, à ma façon, en lui proposant de m’occuper de quelques détails. Dans ces moments, les mots ne suffisent pas, rendre quelques services, être disponible pour lui prêter les oreilles sans toutefois jouer le rôle de psy, sont essentiels.

Le plus dur est quand sa mère n’était plus là et que les funérailles se sont achevées. Ce manque, cette absence n’arrivent pas à avoir un nom. Mon rôle a été de l’aider dans cette étape, car ce qu’elle avait le plus besoin, c’est de la chaleur humaine, de l’empathie et de la compassion. De la disponibilité et une oreille active, je lui ai donné. Et avec une patience dont moi-même ne reconnais pas, j’ai pu l’écouter parler de sa défunte mère.

Quand les bons mots…soulagent !

Quand on apporte l’aide à une personne dans le deuil, le plus dur est de trouver les bons mots. Je n’ai pas cherché dans un manuel, d’ailleurs, je crois que cela n’existe même pas, mais pour mon amie, j’ai bien choisi ceux avec lesquels je pourrais apaiser sa douleur. Ainsi, la première phrase qui m’est venue est celle de la compréhension : « Je sais que tu souffres tellement ». Pour lui exprimer ma solidarité, je lui ai dit « Je suis vraiment désolée », la formule magique dans des cas pareils, mais qui l’est encore plus quand c’est dite avec sincérité.

Certes, je me sentais mal à l’aise par rapport à sa douleur, mais avec une phrase du genre « Je suis là pour toi », je me suis engagée dans mon rôle de meilleure amie qui est toujours disponible en cas de besoin. Avec des larmes qui n’en finissent pas, je lui ai demandé « Est-ce que tu veux parler d’elle ? » pour lui témoigner ma patience, celle qu’une confidente aura à partager des souvenirs heureux ou des moments douloureux d’une amie !

Comment je gagne du temps au quotidien ?

Comme tout le monde, on n’a tous que 24 heures pour une journée et la moitié est celle pendant laquelle on est en activité. Moi, j’ai pu gagner du temps en adoptant quelques dispositions. Entre ma profession, mes enfants et la maison, j’avais du mal à m’organiser. Seulement, avec de bonnes astuces, j’ai pu faire mieux.

Gagner du temps commence par changer les habitudes

Le timing est très important pour pouvoir faire et finir certaines tâches. Autrefois, j’étais la reine de la procrastination, et je me suis perdue dans mes activités, même celles du foyer. Mais depuis que j’ai décidé de changer mes habitudes, mes gestes semblent être plus naturels, et plus efficaces évidemment.

Le secret d’une bonne gestion du temps réside dans une pratique : se lever plus tôt permet d’avoir une idée claire pour entamer la journée. Certes, il est difficile d’avancer votre réveil d’une ou de deux heures, mais avec une bonne volonté, vous y arriverez. J’ai pu finaliser tous mes projets pour la journée ainsi, et avec succès en plus, car j’ai plus de temps de tout vérifier avec la satisfaction comme bonus en fin de journée.

Déléguer devient un mot d’ordre

Notre plus grande erreur est de vouloir tout faire, toute seule ! Si j’étais réticente au début, j’ai essayé de solliciter l’aide d’une femme de ménage auprès d’une agence de ménage telle que Dwého. Et avec la satisfaction en prime, je me suis focalisée sur mes obligations professionnelles sans être « dispersée ». Oui, il faut savoir déléguer les tâches et avoir droit à un gain de temps de quelques minutes, voire de quelques heures.

Mais j’ai pu également expérimenter les avantages du numérique. Devenue adepte des applications qui faciliteraient la vie, j’ai décidé d’engager un assistant virtuel. Une chose tout à fait nouvelle pour moi, mais c’était une bonne découverte. En effet, qu’importe l’endroit où je me trouve, mon assistant virtuel arrive à me contacter et à gérer mes tâches en ligne. D’autant plus, je n’avais plus besoin d’engager un employé, ce qui m’a permis de faire des économies.

« Tout noter » est recommandé !

Gagner du temps passe essentiellement par une bonne organisation, et tout noter permet de ne rien oublier, encore mieux, de planifier la journée. On connaît les Post-It qui sont collés sur tout le frigo ou la petite ardoise prêtée par nos enfants pour servir de pense-bête. Mais j’ai découvert un autre support, encore plus efficace et encore plus simple à gérer, tenir un Bullet Journal est la meilleure des astuces.

Beaucoup de femmes, qu’elles soient femmes au foyer, entrepreneures ou salariées, ont adopté cette nouvelle méthode. J’ai fait pareil et j’ai trouvé qu’avec cet Organizer personnalisable, je me suis bien avancée dans mes tâches, sans oublier aucune. Et j’ai pu également mesurer ma productivité, avec une certaine satisfaction, bien sûr !

Si vous n’êtes pas encore convaincue, je vais vous partager les atouts d’un tel dispositif. Des projets et idées bien clairs sur un seul et même support, un support « tout en un » qui peut se glisser dans votre sac et être toujours à votre portée. J’ai constaté moins de stress en tout planifiant avec la « tête reposée » pour entamer une nouvelle journée chaque matin. J’ai pu également gagner en « estime de soi » avec une plus grande satisfaction quand chaque tâche soit finie et quand chaque objectif atteint. C’est devenu une vraie biographie que vous pourrez feuilleter.

Baisse de moral : quels sont mes conseils pour positiver ?

Un temps morose, une épreuve mal vécue et la baisse de moral pointe son nez ! En dents de scie, on est souvent sujet à cette petite déprime qui nous fait brouiller dans le noir et que l’on n’arrive pas souvent à se défaire. Et pour « positiver », il y a certaines astuces qui marchent pour pouvoir revoir la vie en…rose ou, du moins, pour chasser ce nuage gris pendu sur notre tête.

La baisse de moral, quelles en sont les causes ?

On est tous passé par là, cette déprime qui se traduit souvent par une mélancolie profonde, par un repli sur soi, par des sauts d’humeur voire des larmes inexpliquées, atteint même ceux qui se croient forts. Cet état est, en général, dû à une fatigue accumulée ou à une lassitude intense, qui résulte d’un surmenage physique ou cérébral. Des périodes stressantes engendrant de l’anxiété sont aussi des responsables de ce moral en berne.

Un changement de situation, personnelle ou professionnelle, peut également perturber le moral, entre autres une séparation ou un divorce, un licenciement ou autres. Mais on l’inculque aussi à la saison car passer d’un grand soleil à un temps morose, froid et pluvieux, influe fortement sur votre humeur.

La morale en berne, comment y faire face ?

La première chose que vous ressentez quand vous avez le moral en berne, c’est de vous voir…horrible, alors prenez soin de vous et accordez-vous des moments pour s’occuper de votre « petite personne ». La meilleure motivation qui arriverait à vous enlever ces idées noires de votre tête est celle de se concentrer sur vos projets, oui, cela permet d’aller de l’avant et de vous… « reprendre ».

Quelques astuces qui pourraient vous aider consistent à mettre de la couleur dans votre chambre, sur vous avec des habits aux teintes criardes, vous donnant du pep. Vous devez également vous entourer de personnes aux bonnes ondes, le bonheur est contagieux et avoir des amis avec de « Good vibes » qui rient, qui chantent, qui vous entrainent à faire des choses plaisantes, est le parfait remède pour vous défaire de votre déprime.

Une bonne hygiène de vie

Combattre la baisse de moral ne se résume pas seulement à l’adoption de bonnes attitudes, vous devez également adopter une bonne hygiène de vie. Cela commence par une bonne alimentation et ôtez de vos assiettes les graisses trans et les graisses saturées, préférez les aliments riches en oméga 3, en fruits secs, en sélénium dans les amandes et les noix.

Faites également une cure de magnésium et de vitamine B6, parfaits pour l’équilibre du système nerveux, pour diminuer les sauts d’humeur, pour avoir un bon sommeil, pour réduire le spleen du début de l’automne ou de la fin des vacances. Mais vous devez vous aérer, prenez le temps de prendre l’air et sortez pour vous changer les idées. Vous pourrez commencer par humer l’air de votre jardin, ensuite, passez chez le boulanger prendre le pain et échangez quelques mots avec les voisins, prenez un verre avec un ou une amie et laissez-vous aller !

Mes outils de communication pour mon business

Les outils de communication jouent un rôle très indispensable pour le développement de vente d’une entreprise. Tout le monde possède ces propres outils, mais j’ai spécialement trié les miens afin de me faciliter les tâches. Du coup, je vous propose d’utiliser les mêmes outils si vous voulez mieux transmettre vos messages vers vos clients cibles.

Qu’est-ce qu’un outil de communication ?

Avant de vous citer les outils que j’ai utilisés pour mon entreprise, il faudrait tout d’abord que je vous définisse un outil de communication. Pour ma part, je peux tout simplement dire que l’outil de communication est un support qui diffuse des informations et des messages pour des clients cibles. Ainsi, ces supports devront être très pertinents pour intriguer la curiosité de l’internaute. Sans plus attendre, voici donc les outils de communication que j’utilise en termes d’information et de diffusion de message.

Les prospectus sont de bons outils de communication

La distribution des prospectus est l’une des anciennes méthodes de communication que je trouve encore fiables. Le plus gros avantage des prospectus c’est qu’il se répande assez facilement et assez vite dans le quotidien. Les gens et surtout les publics ciblés seront vite prévenus de mes nouvelles prestations. En plus de tout cela, les coûts de la réalisation de ces supports sont moins importants.

Pour faciliter au mieux ma technique, j’ai profité de plusieurs occasions évènementielles afin de mettre en place mes produits. Pour cela, j’ai mieux cerné mes clients; par la suite il me suffit de distribuer mes prospectus. Quant à la distribution de ces supports, j’ai juste sollicité l’aide de mes proches, de mes amis et de quelques collaborateurs.

Une autre technique identique qui m’a aussi servi est l’utilisation des vinyles adhésifs. Ils sont beaucoup plus modernes et promettent plus d’attirances. Il existe tout de même plusieurs formats de vinyle adhésif qui se colleront facilement sur toutes les surfaces. En général, ils sont classés sous deux formes bien distinctes : il y a le vinyle teinté dans la masse, et il existe également le vinyle imprimé. Quoi qu’il en soit, le vinyle adhésif m’a permis d’avoir la forme de découpe voulue telle que les logos, les lettres et d’autres illustrations.

Les outils de communications externes

J’utilise beaucoup l’outil de communication externe, car cela me permet assez facilement de maitriser les ventes. Lors de ma dernière réunion de réseautage, nous avons échangé quelques idées et j’avais profité du moment pour distribuer ma carte. J’ai tissé un grand lien avec les autres entrepreneurs et il me suffit d’assaisonner le tout avec la carte de visite. L’indispensable carte visite m’a tout simplement permis de renforcer les relations avec mes collègues qui sont devenus un de mes clients.

Il existe également d’autres supports que j’utilise pour assurer ma présence en sein du marché. Pour cela, j’ai créé vite fait un site internet qui me permettra d’être présent et visible sur le web. Ainsi, mes clients verront facilement mes services ainsi que les nouvelles offres proposées. Je n’aime pas trop compliquer les choses et j’ai tout simplement opté pour un site vitrine pour décrire facilement mon entreprise et les services que je pourrai offrir.

Pour couronner le tout, j’ai fait exprès de mettre des liens externes qui renvoyaient mes internautes sur mon beau site. J’ai donc choisi les réseaux sociaux qui sont des excellents outils de communication. Sur ce, j’ai utilisé Facebook et il me suffit de créer un groupe Facebook pour réunir tous les clients qui sont intéressés par mes services. Ce système me permet en même temps d’étudier les comportements de mes clients vis-à-vis les produits et services que je propose dans mon site.

Expérimenter le développement personnel par la danse

Qui a pensé que la danse serait un moyen efficace pour le développement personnel ? J’étais du genre « pied gauche » quand il s’agit de faire bouger mon corps, avec une certaine rigidité. Mais quand j’ai sollicité les services d’un coach pour pouvoir focaliser mon énergie afin de retrouver l’estime de soi, il m’a proposé la danse comme support. Étonnée au début, je me suis aperçue ensuite que c’est la manière idéale pour s’exprimer et procure un bien-être…fou !

Les expressions corporelles comme développement personnel

Il est erroné de dire que le cerveau, le cœur et le corps sont des éléments individuels. On peut très bien « guérir » l’un en boostant l’autre, et quand les mots manquent, il y a les gestes qui permettent de s’exprimer. J’en ai fait l’expérience et cela m’a fait vraiment du bien. Un évènement qui a chamboulé tout mon être que j’ai dû chercher le meilleur moyen, autre que de passer une demi-journée sur le divan d’un psy à parler de mon enfance. Ainsi, j’ai découvert la danse pour me libérer de certaines émotions, pour m’écouter et surtout pour retrouver la confiance en moi.

Si le coach m’a dit qu’en dansant, le corps et l’esprit sont en connexion, j’ai été sceptique. Mais dès la première séance, j’ai senti une certaine légèreté qui n’entrave pas le dynamisme et cela a engendré de la joie en me sentant…vivante. C’est tellement vrai si les scientifiques disent qu’en bougeant, on libère des hormones qui procurent du plaisir !

La danse-thérapie, un concept bénéfique

Si j’ai choisi une telle approche, c’est parce que la danse-thérapie commence à faire parler d’elle. Et ces quelques gestes, sans que je puisse me fier au regard des autres, m’ont permis de retrouver une certaine confiance en moi : le narcissisme sain. Si autrefois, quand je me sentais fatiguée et stressée, c’est sous la couette ou dans le frigo que je pensais trouver la paix. Mais avec cette méthode, j’ai pu me défaire de la lassitude en dansant avec un rythme moins soutenu.

Introvertie, je l’étais en m’enfermant dans ma bulle. C’est grâce à cette formule que j’ai pu communiquer avec les autres en m’ouvrant à eux, avec la danse comme code. Mais l’avantage le plus important, c’est d’avoir pu dire « oui » à la vie. Trop penser, trop mesurer et trop se retenir ne sont plus que des souvenirs, j’arrive maintenant à avancer sans trop…réfléchir et trouver des obstacles partout.

La danse dans tous ses états

Quand on parle de développement personnel, on a toujours tendance à penser « succès » alors que l’être souffre. Avec la danse, j’ai découvert que l’on peut atteindre le « summum » du bien-être avec des gestuels. Comme rythme, j’ai tout essayé pour faire la différence, même si toutes les cadences ont chacune des avantages, à savoir staccato, lyrique, fluide, lyrique et quiétude.

Pour ce qui est de l’exploration, on peut opérer en solo, en duo ou en groupe. Il y a plusieurs types de danse, mais j’ai essayé la Danse Jazz revisité pour une approche moins…protocolaire. Des ateliers sur le tango dans sa forme art thérapeutique m’ont aussi fait du bien. Mais ce que je suis en train d’expérimenter en ce moment, c’est le « reiki », cette méthode psychocorporelle.

Et si je lançais un blog sur l’entrepreneuriat?

Ces dernières années, la création d’entreprises est devenue une idée très innovante et je me demandais si un blog sur l’entrepreneuriat est intéressant. Vu que la majorité des Français sont influencés par la création d’entreprises, j’ai également créé le mien. Si toutefois, vous hésitez encore à créer votre entreprise, peut-être bien qu’avec les conseils que je vais apporter, vous allez pouvoir monter facilement votre propre boite.

Bien établir ses objectifs d’entrepreneuriat

Avant de créer son entreprise, il faudrait bien avoir des idées ou plus exactement un but. C’est de cette manière que j’avais pu analyser le terrain. Cela m’a permis à la fin d’arriver à mon objectif. Vu que les clients sont rois dans le système marketing, alors j’ai aussi passé pas mal de temps à étudier tous les comportements probables de mes clients. Le fait de connaitre tous ces points essentiels m’a donné beaucoup d’idées.

Lorsque j’ai conçu mon entreprise de pâtisserie, j’ai spécialement fait l’enquête sur terrain de mes clientèles. J’ai pu connaitre leur désir, ce qu’ils veulent changer dans les gouts du gâteau. Il existait plusieurs renseignements de ce genre qui m’avait permis d’améliorer les choses tout en gardant mes objectifs en tête. Les gens voyaient dans ma nouvelle pâtisserie toute l’attention que j’avais apportée à la société.

Faire croitre son entreprise

J’ai maintenant réussi à faire marcher mon entreprise grâce aux différentes études établies. Mon parcours d’entrepreneuriat ne fait que commencer. Je voudrais agrandir mon entreprise de charcuterie partout dans l’Europe et même dans le monde entier. La meilleure manière pour y parvenir est de créer un blog ou bien un site web. Pour que je puisse développer mon entreprise, j’ai songé à créer un blog qui me permettra d’une part de partager les services que je fais et d’autre part ce blog me permettra de savoir les nouvelles demandes de mes clients.

Grâce à la création d’un site internet, je pus explorer d’autres opportunités de marcher. Les sites web ainsi que les blogs permettent aux entrepreneurs d’être présents et visibles dans le monde. Si ma pâtisserie a bien connu un succès dans le monde réel, j’ai aussi su exploiter le monde virtuel en créant mon propre blog. Si vous ne savez pas encore comment créer un blog alors, je vous propose de voir avec WordPress. WordPress qui est un CMS qui vise surtout à la conception d’un site, d’un blog en ligne qui est très intuitif et facile à utiliser.

Voir d’autres perspectives

J’ai spécialement fait exprès de ne pas parler des concurrents. Mais cette fois-ci, je vais vous en donner quelques astuces sur les concurrents. Pour sortir vainqueur d’une bataille, il faut bien connaitre son adversaire, et sachez que vous ne serez pas seul dans ce nouveau système de marcher. En ayant toujours cette idée en tête, j’essaye chaque jour de trouver d’autres opportunités afin de devancer mes concurrents.

J’adopte de nouvelles techniques et j’essaye de toujours trouver un point qui me différencie des autres. Le portage salarial fait partit de ces idées très innovantes. J’en profite donc s’il y a une agence de portage salarial à Paris afin de me distinguer des autres entrepreneurs. J’obtiens ainsi les mêmes avantages qu’obtiennent les salariés tout en travaillant indépendamment.

Comment je constitue mon patrimoine ?

À un certain moment, on a tous besoin de penser à notre avenir, c’est pour cette raison que j’ai décidé de constituer mon patrimoine. C’est ainsi que j’ai constaté qu’il existe bien des démarches à suivre afin d’acquérir son bien. Si vous êtes comme moi et vous vous soucié beaucoup plus de votre avenir, alors je vous propose de suivre les conseils proposés par cet article. Cela vous permettra de prévoir les budgets nécessaires afin de constituer le patrimoine.

Savoir constituer son patrimoine

Plus le temps passe et plus on devient vieux. Il ne faut donc pas hésiter à préparer son avenir dès son jeune âge. C’est bien pour ces raisons que j’avais pris la décision de constituer mon patrimoine. Je ne sais pas si vous le savez ou non, mais un patrimoine est un grand héritage que vous léguez à vos descendants. Ainsi, il vous faut un grand sacrifice pour obtenir votre patrimoine. Pour obtenir une part de patrimoine, il faudrait effectuer des épargnes. C’est la première idée qui m’est venue dans la tête, et je me suis par la suite renseigné.

Sachez tout d’abord que l’épargne peut se présenter sous trois formes : l’épargne à court terme, à moyen terme et à long terme. Sans entrer dans les détails, j’ai pu tirer une bonne conclusion : « plus je suis entré dans la catégorie d’épargne à long terme et plus j’ai construit un patrimoine venant des tiers ». Le principal objectif c’est d’obtenir de l’assurance vie pour moi et ma famille. Dans le cas contraire, si j’ai donc opté pour la solution de court terme, alors mon patrimoine sera uniquement constitué de mon propre argent.

L’achat d’un bien immobilier

Une fois que j’ai pu constituer la source de mon patrimoine, je suis passé à l’achat immobilier et c’était toujours avec Altus immobilier bien sûr. J’avais ainsi choisi un appartement qui se trouvait dans de très bons coins. Dans le quartier, il a été très facile de le faire louer et de plus il y avait eu deux autres étudiants venant de la province qui veulent louer des chambres. Ainsi, mon premier investissement immobilier était une grande réussite.

Vu que j’ai un peu eu de l’expérience avec l’achat du premier appartement, alors je me suis encore lancé dans l’achat du deuxième et même du troisième appartement. Ce n’était pas très facile, mais j’avais une technique qui me rassurait. J’ai proposé au vendeur mon offre, cela a tourné de mon côté et j’ai pu acquérir le troisième appartement que j’ai transformé en résidence pour tourisme.

Bien choisir la décoration

La décoration est un grand plus pour votre patrimoine. Opter pour des décorations qui respectent les normes m’avait permis d’obtenir beaucoup de locataires. Il existe plusieurs styles de décoration intérieure, mais j’ai choisi celui qui est le plus réputé. Si vous êtes comme moi, qui avais besoin de ressentir de nouvelle énergie dans l’appartement alors vaut mieux le décorer façon Feng Shui. Vous serez toujours satisfait du résultat.

Autres conseils

Pour vous aider à construire votre propre patrimoine dès à présent, je vous donnerais d’autres conseils qui m’ont facilité la vie. Dans ce cas, je vous propose d’adopter les mêmes méthodes que j’avais faites. Pour cela, j’ai bien évalué ma situation pour tenir un budget concret. J’ai juste, par la suite effectué quelques petits achats immobiliers.

Quels sont les frais liés à un chien ?

Lorsqu’on décide de recueillir un chien, on n’a pas idée des frais liés à cette adoption qu’après quelque temps. C’était le cas quand j’ai fait entrer chez moi un chien tout mignon?! Depuis, je conseille à tous ceux qui prévoient d’adopter ces animaux de préparer leur arrivée pour qu’ils soient bien accueillis, cela inclut les dépenses financières.

Les frais liés à la nourriture

J’ai remarqué que s’occuper d’un chien n’est pas une chose facile, cela demande du temps, de la patience, et du calme. J’ai dû aussi le réconforter de temps en temps pour qu’il se sente le plus serein possible. À part cela, l’aspect le plus important quand on possède un chien c’est la nourriture, car il faut qu’il s’alimente pour sa survie. J’ai varié son repas en lui donnant des croquettes, des boulettes et du pâté.

Quand je me suis renseigné, le coût de la nourriture varie selon la taille du chien et de la qualité de l’aliment. Donc pour une alimentation industrielle de moyenne gamme pour un animal de moyenne taille, il faut prévoir 50 euros par mois soit 600 euros à l’année. Si je choisis de lui donner une nourriture plus haut de gamme, ce serait le double. J’ai aussi dû acheter une gamelle pour la nourriture et une autre pour l’eau.

Les dépenses liées aux maladies

Au fur et à mesure que le temps passe, j’ai pu constater que le budget maladie varie selon la race, l’âge, et la fragilité du chien. C’est là que j’ai pris la décision de fixer un budget annuel de frais de vétérinaire pour m’assurer qu’il soit toujours en bonne santé et afin d’être une bonne maîtresse. Pour cela, il a fallu allouer près de 200 € pour effectuer les vaccinations annuelles, cela inclut le vaccin contre la rage, toutefois il reste facultatif puisque mon chien sera toujours en France.

Je dois également penser aux produits antiparasitaires en pipette, ces accessoires coûtent en moyenne 8 euros la pipette par mois. En effet, j’ai prévu un budget annuel de 120 euros. Mon chien a aussi besoin d’un vermifuge que j’applique trois fois par an. Pendant une année, je mets de côté 50 euros pour vermifuger mon chien.

Le toilettage du chien

Toiletter son chien est une tâche un peu complexe surtout lorsque le chien s’agite alors qu’il faut le nettoyer régulièrement. J’avais donc besoin d’aide pour les toilettages de mon chien, il n’y a pas de tarif universel en ce qui concerne le toilettage, mais cela dépend de la taille, du pelage du chien et bien également du salon. Une tonte vaut environ 30 euros, l’épilation est à 60 euros, et pour le shampooinage j’ai dépensé 50 euros. À cet effet, je dois prévoir au moins 300 euros juste pour le frais de toilettage. Certes, c’est un montant considérable, mais il est important d’effectuer ce toilettage pour préserver la santé du chien.

Se soucier de son bien-être général

Un chien a besoin d’être dorloté un peu quelquefois afin qu’il se sente entièrement membre de la famille. Pour cela, j’ai mis à la disposition du chien un panier douillet, des jouets. Pour plus de confort, j’ai aussi introduit dans les frais nécessaires un canapé pour chien. J’ai fait tout cela pour qu’il soit plus à l’aise et se sent aimé. J’ai prévu également de faire appel à un pet-sitter pour le garder pendant les moments où je ne serais pas à la maison comme quand je suis au travail. Ainsi, il y aura toujours quelqu’un à ses côtés et il ne sentira jamais seul ni abandonné.

This entry was posted in My life.

Quel est le bon moment pour se marier ?

Trouver le bon moment pour se marier n’est pas une chose facile, car il y a tant d’éléments à considérer. Avant de se lancer, il est important de se poser les bonnes questions. Pourquoi je me marie ? Est-ce que j’en ai les moyens ? Voici des astuces qui pourront vous être utiles pour savoir si c’est le meilleur moment pour décider de vous engager pour la vie.

Quand on est stable financièrement

C’est bien que la décision de se marier ne se prend pas à la légère, il faut être prêt financièrement. Il est au moins plus adéquat que la ou le marié soit capable de s’assumer. Donc avant toute chose, assurez-vous que l’un de vous deux ait une situation pour pouvoir subvenir aux besoins de votre famille sans demander ni à papa ni à maman.

Se marier après avoir trouvé la bonne personne

Il est parfois difficile de savoir si c’est la bonne ou non, mais en tout cas suivez votre cœur. Chercher l’homme de sa vie peut être à la fois facile et complexe, le plus important c’est de pouvoir se faire confiance et compter l’un sur l’autre. Lorsque vous constatez que votre partenaire est prêt à vous soutenir et vous aimer quel que soit la situation alors c’est le bon moment de vous lancer et n’ayez aucune hésitation !

La maturité

Entrer dans le monde du mariage n’est pas comme acheter des bonbons ou quelque chose du genre. Il faut bien être mature et la maturité ne s’évalue pas selon l’âge. Une personne même à 40 ans avec une bonne situation peut être immature et incapable de donner de l’amour. Un individu qui ne sait pas prendre le bon choix. Assurez-vous que vous n’êtes pas parmi celles qui ne claquent pas la porte en cas de dispute. Est-ce que vous arriveriez à supporter les défauts de votre partenaire ? il faut aussi savoir discuter avec l’autre sans se laisser s’emporter.

Connaitre la famille de votre partenaire

Passer du temps avec sa famille vous permettra d’apprendre beaucoup plus sur votre conjoint. C’est là que vous pourriez découvrir des habitudes que vous n’avez pas remarquées auparavant. Ce contact avec sa famille est important, car une fois que vous êtes marié elle deviendra aussi la vôtre. En effet, il vaut mieux la connaitre avant de se lancer pour éviter toutes sortes de problèmes ultérieurement.

Avez-vous un objectif commun ?

La vie à deux ne dépend pas seulement d’une personne donc vous devez bien vous assurer si l’autre veut vraiment s’impliquer dans votre couple. Ainsi, demandez-lui quelles sont ses ambitions. Observez comment il fait pour atteindre ses objectifs, car le mariage est une union pour la vie, donc optez une personne qui sait vraiment ce qu’elle veut et se donne corps et âme pour y arriver pour un meilleur avenir.

Se marier: un engagement à deux !

Un mariage fonctionne bien si les deux personnes s’y mettent à fond. Il faut que chacun soit prêt et pense qu’il a vraiment fait le bon choix et a trouvé celui qui lui correspond. Donc si vous avez déjà pris votre décision, préparez dès maintenant le grand jour. Dénichez tous les accessoires dont vous aurez besoin en visitant la boutique de Juliette. Ainsi, vous serez ravie, car vous aurez le mariage que vous ayez toujours rêvé !

This entry was posted in My life.

Quels sont les manteaux tendances de cet hiver ?

L’hiver pointe déjà le bout de son nez. Il est temps pour vous de vous pencher dans votre dressing pour ne pas être en froid avec la mode cette saison. La pièce indispensable pour cet hiver est bien sûr le manteau. Il se décline sous toutes les formes et sous tous les styles pour vous couvrir dans ce froid. Zoom sur les modèles phares de cette saison.

Le manteau classique

Le premier mot d’ordre est l’efficacité. Etant un manteau à coupe simple qui s’adapte à tous les styles, c’est le must de votre dressing d’hiver. Optez pour une pièce avec le détail qui change tout pour apporter plus de style à votre manteau classique. La ceinture qui se noue à la taille façon trench marquera plus votre silhouette. Un col en fourrure lui apportera plus de chaleur. Osez également les couleurs pastel cette saison pour vous faire sortir du lot dans cet hiver grisonnant.

Le manteau en peau lainée

La peau lainée s’adapte à un look vintage. En peau de mouton retournée ou en fausse fourrure, ce manteau est très confortable à l’intérieur. Il est assez épais pour vous maintenir bien au chaud durant les hivers rigoureux. Fête Impériale vous propose des manteaux réversibles et oversize.

Le caban

Originellement, le caban est cette robuste veste de marin affrontant les intempéries. Actuellement, il se porte en hiver et s’associe facilement à tous types de tenue grâce à sa coupe droite simple. On le rencontre souvent en noir, en bleu marine ou en écru. Vous pourrez porter votre caban avec une paire de jeans brute et un pull à col roulé pour un look décontracté en hiver. Et pour plus « féminiser » le style (le caban étant au départ une veste pour homme), n’hésitez pas à associer votre caban avec une jupe et des bottes.

Le manteau à motifs

Ces dernières saisons, le manteau se veut de plus en plus fantaisiste et apporte beaucoup d’éclat au froid de l’hiver. L’imprimé tartan revient à la mode cette année et se pose sur les manteaux. Il en est de même pour le style floral et le style naturaliste. De quoi ajouter de l’originalité à votre look. Le manteau à imprimé aztèque et le manteau ethnique apporteront quant à eux un coup de jeune à votre tenue, ces motifs étant très tendances cette année.

Le manteau peignoir

Le manteau peignoir est assurément la star de cette saison. L’élégance sera alors à votre portée cet hiver. Mais pour cela, sa matière doit être minutieusement choisie : en laine ou en cachemire. La longueur doit être optimale : version longue pour les femmes élancées, jusqu’aux genoux pour les plus petites. Quant à la couleur, choisissez une teinte intemporelle : gris, beige, noir, etc.

 

This entry was posted in Modasse.